Dimitri Pavadé : “Le handicap n’est pas un frein dans le sport ».

Champion de France et vice-champion du monde en 2019, recordman de France en 2020 en saut en longueur, le Réunionnais Dimitri Pavadé, le ti kartouche au très beau palmarès ne cesse de briller par ses performances de haut niveau. Amputé de son tibia droit en 2007, suite à un accident de travail,  ce Possessionnais de 31 ans s’entraîne avec une prothèse presque tous les jours pour réaliser son rêve : devenir coach en équipe de France et décrocher la médaille d’or aux Jeux de Paris en 2024.

Dimitri Pavadé a été auparavant médaillé d’or au lancer de javelot en 2016, puis médaillé d’argent en hauteur la même année. Il est aujourd’hui un athlète handisport,  confirmé en saut en longueur qui porte haut l’étendard de sa discipline : le handi-athlétisme afin qu’elle soit reconnue partout dans le monde. 

Son histoire

Muni de son BEP Mécanique Motocycle en 2007, Dimitri est embauché comme manutentionnaire sur les quais du Port puis un soir lors d’une manutention, l’imprévu surgit : 

 « Je me suis fait percuter par le contrepoids d’un chariot élévateur de 18 tonnes. Il me renverse littéralement et entraîne ma jambe droite sous les roues”.

Le diagnostic est sans appel, il doit se faire amputer. 

“Au fond de moi-même, je sais que l’amputation est la seule issue possible. J’accepte donc mon destin en sachant que ma vie ne sera plus la même. Mais au moins, je suis là”. 

Nouveau départ

La convalescence et la rééducation se succèdent. Avec une prothèse, il est à nouveau sur pied en juin 2008. Dimitri  suit alors une formation d’employé libre service. Il signe son premier CDI en 2011 en tant qu’hôte de caisse à Jumbo Sainte-Marie jusqu’à fin 2013. Même si son métier lui plaît, il veut changer d’air et décide de déposer sa candidature pour une reconversion professionnelle en Métropole. 

Ma candidature a été retenue. Je quitte tout, ma famille, mes amis, mon loisir et mon boulot. Me voilà à Clairvivre, petit village de Dordogne pour une nouvelle aventure en formation en tant que technicien orthoprothésiste en janvier 2014 pour une durée de 17 mois“.

Un stage bouleversant

 Dimitri Pavadé effectue un stage dans une des plus grosses boîtes de métropole, la société Lagarrigue. Il aime ce qu’il fait et l’ambiance est au top. 

« Cette nouvelle pratique me plaît. Les employés admirent mon investissement, la rigueur de mon travail et me font savoir que je suis un bon élément. Je rencontre Alain Montean, le PDG de la boîte. Une rencontre qui bouleverse ma vie. Nos échanges sont positifs et nos projets s’accordent. Il me propose de m’embaucher après l’obtention de mon diplôme et de lancer un partenariat de sponsoring para-athlétisme. Je ne pouvais qu’accepter cette opportunité incroyable et offerte avec le cœur. Rempli d’émotions, les étoiles plein les yeux : je me vois déjà loin ”. 

Nouvelle aventure

CAP Technicien orthoprothésiste en poche, je signe mon CDI au sein de la société Lagarrigue à Toulouse en octobre 2015. De belles perspectives s’ouvrent à moi, et je commence l’athlétisme en janvier 2016.  Un an plus tard, avec ma ténacité, ma force et mon envie de réussir, je suis reconnu athlète handisport de haut niveau”.

Le sport comme exutoire

Quand j’avais mes deux jambes , j’étais très dynamique et je faisais plein de choses. Aujourd’hui avec ma prothèse, rien ne m’arrête. Je m’entraîne du lundi au vendredi de 18H00 à 20h00. Je pratique le sprint, le saut en hauteur et en longueur et même du javelot. Les aléas ont fait que je me suis concentré sur le sprint et la longueur. Mes résultats étaient impressionnants surtout en longueur. Je me donnais à fond, j’avais des objectifs à atteindre pas seulement en performance mais aussi personnellement. J’ai dû apprendre à vivre avec mon handicap et en faire un atout ”.

Sport et handicap

Le handicap n’est pas un frein dans la pratique du sport bien au contraire, c’est une libération complète pour notre bien être et une façon de nous exprimer autant que les personnes valides”. 

Ses performances?

Il lui a fallu quelques mois pour s’habituer à sa prothèse et en faire une jambe pour courir à haut niveau. Dès lors, il enchaîne les performances depuis 2016. Deux ans plus tard, il intègre l’équipe de France handisport d’athlétisme. La “bibe” bat des records et s’envole vers les victoires :  champion de France au javelot et vice champion en hauteur en 2016, 7.39 m lors des championnats de France à Albi, sélectionné pour les Jeux Paralympiques de Tokyo, champion de France avec 6,93 m en 2019, vice champion du monde et recordman de France en saut en longueur avec 7,25 m et en 2020, nouveau record de France meeting validé avec 7,39 m.

Sa vie en Métropole

J’ai une vie très confortable en métropole et je ne me vois pas revenir vivre à La Réunion, du moins pas maintenant. Je suis actuellement détaché complètement de mon poste et je m’occupe que de mon sport et de mes performances. Je représente et travaille l’image de mon entreprise qui me sponsorise. Je reviens pratiquement tous les ans voir ma famille ”.

L’amour dans tout cela?

L’amour a sa place mais il est très difficile de rencontrer la personne qui accepte cette situation avec un athlète de haut niveau”. 

Projets, rêve et conseils

J’aimerais être coach en équipe de France plus tard et mon rêve aujourd’hui c’est de décrocher la médaille d’or aux jeux de Paris 2024.

Il faut choisir toutes les opportunités qui se présentent, se jeter à l’eau sans avoir peur de se mouiller, se donner à fond dans ce qu’on entreprend car il y a toujours des gens qui croient en toi et pour qui on pourrait un bel exemple de force”

Quand d’autres pourraient tomber très vite, Dimitri Pavadé, lui choisit les défis. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s