L’appel des « supers » Nanas du Sud aux collectivités : « Les petits artistes existent aussi! »

2020 a été l’année où le monde artistique et culturel fut touché par la crise sanitaire et forcer à l’arrêt la plupart des artistes connus ou à demi et mêmes les nouveaux talents. La Réunion n’a pas été épargnée. Si certains oubliés ont réussi à sortir du tunnel,  d’autres ont dû s’armer de patience car la concurrence est rude entre les productions et les labels pei. Face à ce constat,  quatre femmes artistes originaires du sud représentant leur secteur géographique se sont réunies pour former « Les Nanas du sud ». Un projet ambitieux qui n’est pas qu’artistique mais également un combat pour chacune d’entre-elles.

Les rassemblements, les discothèques, les braderies et autres fêtes foraines ont été suspendus pendant plus de deux ans. Le milieu de la musique est un domaine très privé et parfois même compliqué pourtant les artistes pei sont nombreux sur l’île.

Alors pourquoi certains artistes sont plus sollicités que d’autres ?

Il faut savoir que la concurrence entre les productions et les labels se font sentir sur leur notoriété auprès des communes. Toutes les radios ne valorisent pas forcément le local, le boycott et le copinage sont les deux raisons de cette négligence au sein de la musique. Après la levée des restrictions sanitaires dans l’île en février dernier par la préfecture, le monde culturel et artistique a pu reprendre un semblant de vie.

Mais la plus grande difficulté pour ces artistes est de faire valoir leur talent et leur passion sur nos podiums réunionnais. Et même si le  monde artistique reprend peu à peu son souffle, la concurrence reste rude et cruelle.

Par ailleurs, de nombreuses collectivités restent encore frileuses dans l’organisation d’évènements culturels en raison du contexte sanitaire. À cause de cela, les artistes les plus médiatisés et reconnus deviennent leaders des plateaux artistiques au grand regret des autres qui sont moins bien connus. Face à cela, ces « petits » artistes sont obligés de réduire drastiquement le coût de leur prestation voire parfois faire du copinage pour obtenir un plateau artistique. Voilà la triste réalité !

Le projet Nanas du Sud est né

Tessa, artiste chanteuse depuis 7 ans est porteuse du projet Nanas du Sud avec pour seul objectif de « réunir pour mieux réussir ». Elle propose par exemple que les démarches soient facilitées pour un artiste postulant à un évènement organisé dans sa commune. 

Cela a commencé par une communication évasive sur les réseaux sociaux autour d’un jeu mystère sur les Nanas du Sud. Qui étaient-elles ? Les Nanas du Sud font parler d’elles avec leurs anciens titres mais également avec des nouveaux avec la collaboration d’Olivier Brique.  Soutenu par ce dernier, mais aussi par leurs familles et amis, ce girls band péï a un répertoire bien adapté sous forme de show : Po mon Ker avec Myssilie, Ou la décidé avec Cécile, Stop Ladilafé avec Zila et La jalousie avec Tessa.

En route vers les plateaux

Grâce à  l’aide de certains médias,  les Nanas du Sud ont su conquérir la curiosité du public virtuel. Pour valider leur acquis et leur présence sur scène, elles se produiront pour la première fois en live et présenteront leur premier titre, le 24 juin  prochain à Saint-Joseph en l’honneur de la Fête de la Musique.

 » Nous espérons un rapprochement communal des villes du Sud, pour avoir l’honneur de représenter notre propre ville, mais surtout,  nous souhaitons pouvoir au moins faire réagir le public et les organisateurs, sur le fait qu’il y a autant artistes dans leur propre ville que dans d’autres ! »explique Tessa la leader du groupe.

Mais découvrons qui se cache derrière cette formation…

Tout d’abord celle qui est à l’origine des Nanas du Sud : Tessa Tsa Robert :

Compositrice, autrice, interprète et éditeur depuis 2014. 7 ans carrière,  découverte par  Clif Azor, avec la reprise du titre « Valer mon sentiment ». Le titre : »La jalousie  » devient le tube soleil sur Exo en 2015. Deux Albums à son actif et sept compilations en collaboration avec,  Futucrew, Dominique Maillot, Mirage et Samuel Tapaz.

Quatre grandes tournées déjà effectuées vers la Métropole, Rodrigues et Maurice.
Actuellement, Animatrice radio sur LFM Réunion, Tessa a décidé depuis peu à être indépendante et signe une préparation d’album chez Studio One and Only d’Olivier Brique, de Studio Acoustique 422 et Otentik Groov à l’île Maurice.
Tessa a plusieurs cordes à son arc, organisatrice événementiel pour du privé, diplômée en BTP et architecture,  elle reste une femme autodidacte sur ses talents.

Facebook:  https://www.facebook.com/tessa.t.s.a
YouTube : https://youtube.com/channel/UCelw7aX9w3S4WCKVp9qQZRQ
Clip le plus connu : https://youtu.be/pCQb7d3_fao

C’Cile : Cécile est une artiste chanteuse, autodidacte, originaire de Saint-Joseph. Elle sort son premier titre un séga love « En prison » enregistré au studio Son’j.  Puis en 2021, c’est dans un autre registre qu’elle se lance avec un seggae « Kozé » avec amily Studio. Cette année, elle revient un titre phare « Ou la décidé » un séga love du studio de Mathieu Govind.

L’univers de C’Cile est varié, elle écoute et interprète de la variété anglo-saxonne et touche aussi à d’autres styles de musique comme  le reggae le seggae, la soul ou encore le blues. C’est sa passion pour le chant qui lui a donné l’envie d’enregistrer.

« J’aimerais surtout faire passer l’émotion à travers mon interprétation. Mon objectif faire vibrer mon public. » sourit C’Cile.

Facebook : https://www.facebook.com/cecileartiste974
instagram : https://www.instagram.com/?hl=fr
Youtube: https://www.youtube.com/watch?v=UVvncRgPLfI&list=RDUVvncRgPLfI&start_radio=1

Zila : Elle est bercée et passionnée par la musique de tout genre depuis sa plus tendre enfance. Autrice, compositrice, interprète et éditeur depuis 2021.
Zila a partagé sa première scène au théâtre de St Gilles avec l’artiste Pixl. A partir de là, elle décide de sortir son premier titre: « Stop Ladilafé » en décembre 2021, avec l’aide de Samuel Henri du studio KDM Familly, puis son second « Nout l’amour » en Mai 2022 qu’elle compose et réalise avec l’aide de Désiré François du groupe Cassiya.

Actuellement maman et autoentreprenneur,  Zila est une femme accomplie et comblée. Heureuse de partager sa musique avec ceux qui l’entourent, Zila a d’autres projets à venir.


Facebook : https://www.facebook.com/ZILAchanteuse/
YouTube : https://youtube.com/channel/UCUEyGmvYuuqWn7hbRq0isyg
Clip officiel :
https://youtube.com/watch?v=m-Bb7-QugU8&feature=share

Myssilie : Compositrice, autrice, interprète depuis 2020,  fraîchement arrivée dans le monde musical, elle accompagne le ségatier Olivier Brique dans son studio One and Only. Son premier titre sortie en septembre 2021 « Po mon ker » puis son second en 2022 « arrêt fait la langue ». Même si elle plongée depuis petite dans le monde musical grâce à sa famille, c’est tardivement qu’elle fera de la musique sa passion. Elle participe à plusieurs castings musicaux « Run star » en l’occurrence et des concours de karaoké qui lui ont permis d’acquérir plus d’assurance pour pouvoir se lancer réellement dans le monde musical et dans la composition.

Myssilie possède un autre atout, l’humour qui va l’amener à partager des scènes avec l’humoriste, Johnny Guichard prochainement.

Facebook : https://www.facebook.com/Myssilie-cmpt-artiste-100360406034738/
Clip : https://youtu.be/OU1IF6NJktE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s