« Moman », l’hommage en chanson de Natacha Tortillard à sa maman

On dit que l’amour perdure jusque l’éternel.  Ce n’est pas l’artiste Natacha Tortillard qui dira le contraire. Même si elle a gardé des cicatrices de sa jeunesse,  elle partage les événements marquants qui ont forgé la femme et la maman qu’elle est aujourd’hui dans l’album “Moman”.  Un album qui incarne la transmission et la liberté sur les rythmes puissants du jazz soul et la douceur d’un généreux ségamaloya romance aux influences modernes. 

Natacha Tortillard est une artiste Réunionnaise, autrice, compositrice et interprète. Femme et maman chanteuse-libérée, elle est animée par l’envie de transmettre ce qu’il y a de plus beau dans sa musique comme on transmet des valeurs profondes à son enfant.

« ’Moman’ est un mielleux voyage qui nous laisse pérégriner sur les traces et cicatrices de ma jeunesse. Des ‘moman’  enivrants,  des ‘moman’ puissants qui m’ont inspirée et m’ont guidée dans l’écriture de mon  album. L’amour d’une mère  pour son enfant ne connaît ni loi, ni pitié, ni limite », dit-elle avec fierté.

Dans cet album, Natacha nous tend la main et nous raconte sa  jeunesse effervescente, son amour irréductible pour sa maman et à tout cela, elle dit OUI.  Écrit et composé par Natacha Tortillard et son binôme incontestable Bernard Minatchy, “Moman” se veut authentique, métissé de par sa multiplicité, et pur. Artiste dévouée à sa culture réunionnaise, Natacha nous livre à travers ses sonorités une grande sincérité. Elle franchit à nouveau un palier artistique qui lui permet de sublimer des mélodies qui lui sont chères. 

Natacha, femme déterminée 

Avant de devenir l’artiste incontournable du paysage musical réunionnais, Natacha s’est engagée dans un cursus de formation professionnelle avec succès de chant option piano en jazz à l’INFIMM CIM (institut de  formation internationale musique et  multimédia) à Paris, de 1998 à 2000. 

De retour sur mon ti caillou, j’ai été retenue en audition par l’orchestre régional en tant que chanteuse pour un projet rassemblant plus de 200 musiciens, sur un répertoire de chansons réunionnaises. J’ai collaboré par la suite avec divers artistes reconnus de groupes locaux et des îles voisines en tant que choriste, et participé à plusieurs enregistrements discographiques, des  tournées, des concerts dans l’océan Indien  (Madagascar, Maurice, Seychelles,  Mayotte, Comores, Inde, Afrique du Sud) et  en Europe (Belgique, Allemagne, France)”, explique t-elle. 

Natacha, femme entreprenante

Souhaitant poursuivre sa formation musicale, Natacha intègre le Conservatoire à  rayonnement régional de l’île de La Réunion, où elle obtient son DEM de musique réunionnaise. 

Forte de mes expériences professionnelles, j’ai créé en 2009, ‘Vivre  en Muzik’, où j’instruis plusieurs projets  (organisation de spectacle vivant, résidence de création, intervention  musicale dans des associations de jeunes publics, hôpitaux, EHPAD…). Puis, embarquée dans le tourbillon de la musique locale, j’ai commencé à écrire mes propres textes et mélodies”

Natacha, artiste engagée

Sa rencontre et sa collaboration avec l’artiste local populaire Thierry Gauliris du groupe BASTER lui donne des ailes pour son premier opus  « Fanm » en 2012. 

Fanm, c’est la transition entre la choriste (pendant 20 ans) et l’auteure-compositrice et interprète maintenant. J’ai été très soutenue par Thierry Gauliris qui a arrangé mon premier album. La même année, j’obtiens mon statut  d’intermittente du spectacle, et pendant 4  ans,  je me suis produite sur plusieurs scènes en tant qu’artiste à part entière”, explique t-elle. 

Et puis, en 2014, c’est la consécration avec l’arrivée de sa fille comme un Soley levé, son  deuxième album, et le titre de « Meilleure voix  féminine de l’océan Indien ». 

En 2020, une terrible nouvelle vient chambouler le quotidien de sa famille.  Avec la perte de sa maman, Natacha aura sa révélation avec l’album Moman

Cet album est un hommage à ma maman qui a inspiré l’écriture de mes chansons. Elle était fière de ce que j’étais devenue avec les valeurs qu’elle m’a inculquées. Aujourd’hui c’est à moi de les transmettre à mes enfants. Il y a un temps pour tout, mais il ne faut pas perdre son temps et savoir dire non et stop quand il le faut”. 

Retrouvez Natacha ek  son band et ses invités de marque en concert le 5 novembre prochain à partir de 20H00 à la Cité des Arts.

Son album de huit titres enregistré chez Studio LA KAZ par Meddy Gerville est  disponible sur toutes les plateformes de téléchargement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s